Quelle coïncidence !

IMG_0997

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une conférence et d’un livre:

Dé-coïncidence
D’où viennent l’art et la littérature
De Francois Jullien, 2017

 

Vous connaissez ce sentiment qu’une réflexion est à la fois limpide, que vous la saisissez, la ressentez presque en profondeur, mais qu’elle est difficile à mettre en mots?
Bien sûr vous pouvez lire le livre de François Jullien. Il l’a parfaitement expliquée, cette notion de dé-coïncidence. Mais…. ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, c’est mon défi du jour : énoncer clairement ce que j’ai compris.

J’étais à Bordeaux pour la présentation de son nouveau livre. Une conférence dans une cave. Il a été limpide, j’ai bu ses paroles! (Source, fontaine….). Son livre est plus ardu, plus dense et va plus loin. C’est une lecture passionnante. L’homme a une culture philosophique et littéraire immense.

Je me lance!

Nous sommes tous en quête de l’harmonie, de l’adéquation parfaite entre nous et la vie, nous et l’Autre, nous et la Nature, nous et une spiritualité. Nous cherchons la coïncidence parfaite, source d’un bonheur paisible.

Nous cherchons le bonheur.

Nous aspirons à la coïncidence.

Mais le mot ‘coïncidence’ a aussi un autre sens, celui du hasard : Tiens! Quelle coïncidence !

Et ces deux sens forment un hiatus, entre le structurel (l’harmonie, l’adéquation totale) et l’événementiel (le hasard de la rencontre).

C’est la faille créatrice qui fait que l’on existe.

L’harmonie parfaite est stérile. Le bien n’existe pas sans le mal. Nul Paradis sans Enfer. La coïncidence ne résiste pas à la durée.

Concrètement, si on trouve l’harmonie à un moment de sa vie de couple par exemple, on est déjà très chanceux. Pouvons-nous décemment espérer que cette harmonie durera toujours? Que nos vies coïncideront éternellement? Que nos deux individualités se fondront indéfiniment dans une coïncidence parfaite? Serions-nous dans ce cas toujours des individus?

La faille, l’écart fait partie intégrante de l’harmonie.

Mieux : l’initiative mène à la liberté.

Car exister, ex-istere, signifie « se tenir hors ».

Exister, c’est dé-coïncider.

 

Quelques exemples:

Au commencement était la dé-coïncidence : la première inclinaison dans la pluie verticale des atomes qui a permis la première rencontre par collision.
Pour commencer à exister, l’homme doit quitter le paradis terrestre. Où « Ils se voient nus » est le reflet de l’élaboration d’une conscience.
Le Dieu chrétien est dé-coïncidence. Par son fils vont se rencontrer la transcendance et l’immanence. Sans cette mise en tension, Dieu ne serait pas actif en tant que Dieu. Il serait stérile.

L’harmonie, la coïncidence s’avère négative du fait même de sa positivité.

Ainsi, il faut « dé-coïncider de la Vie pour pouvoir déployer la Vie ».

Dé-coïncider nous rend actif, inventif, ouvre sur l’aléatoire, l’exploratoire, sur ce qui peut aussi bien s’amorcer qu’avorter.

Dé-coïncider est différent du progrès. Il ne s’agit pas d’aller vers un mieux, mais vers un autre. François Jullien dit : « promeut, mais ne promet pas! »

Exister c’est « promouvoir la dé-coïncidence jusqu’à se tenir hors de l’enfermement par adaptation, dépasser la limite et devenir sujet de sa liberté, une liberté conquise ».

Il n’est pas ici question de morale. Mais d’éthique : la dé-coïncidence comme exigence.

Si la dé-coïncidence s’entend par rapport à soi, en temps que retrouver son initiative, elle s’applique aussi à l’Autre. Respecter l’Autre, c’est préserver ce dehors qu’il apporte pour ne pas s’enliser en soi, c’est renouveler la rencontre, par opposition à être-là. Voilà la clé de la possible pérennité du couple. Elle n’est pas dans la coïncidence parfaite. Elle est dans la rencontre sans cesse renouvelée. (Lire ‘les transformations silencieuses’, qui montrent aussi pourquoi le couple ne peut et ne doit rester figé dans son harmonie première).

Ainsi, la coïncidence effective n’existe que par re-coïncidence. Elle n’est pas garantie. Il n’y a pas de compromis. C’est le prix à payer pour exister.

IMG_1008

(La faille – d’en Fabienne Verdier)

Je trouve cette notion terriblement excitante et inquiétante à la fois. Il n’y a aucun confort là dedans. Mais l’espoir de se sentir exister, l’espoir d’extase – qui est le même mot qu’ex-istere, mais en grec!

François Jullien parle de Rimbaud, de Rousseau comme grand dé-coïncideur, de Mallarmé, de la peinture moderne. Il me donne le sentiment que dé-coïncider demande courage et intelligence. Que ce n’est pas pour le commun des mortels, mais pour des êtres d’exception.

Alors je m’interroge : quelle sorte de vie est-ce que je recherche?

J’ai un besoin fondamental d’harmonie, notamment dans les relations humaines, où je cherche sans cesse le consensus, la douceur. Dans ma vie, je cherche à tenir mon rôle, aussi petit soit-il, à faire ma part, ma part de colibri. Je suis aimante. J’aime donner, surtout de l’amour.

Cela signifie-t-il que je me contente de vivre? Vivre nous est donné, ce n’est pas une visée, comme dit François Jullien. N’ai-je pas le courage d’exister ? Ou le talent? Si mes valeurs dé-coïncident de celles de notre société, voire parfois de notre culture, je n’invente pas mes solutions par dé-coïncidence, je ne crée pas, je ne joue pas!

Car c’est sur cette notion de Jeu, comme Weltspiel, « innocent, joyeux et libre » que termine le livre, avec Nietzsche. Et avec Mallarmé « Toute Pensée émet un Coup de Dés », qui laisse toute sa place au hasard.

Mais si je garde présent à l’esprit que « dé-coïncider est promotionnel, projectif et engage un avenir », alors je me dis que mon projet de vie est tout à fait dé-coïncidant! Et toc!

 

 

 

 

Une réflexion sur “Quelle coïncidence !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s